Réforme du collège

Vous trouverez un document clair et pratique , réalisé par les parents fcpe élus du collège fcpe bois-colombesde Marolles (91) afin de comprendre les modifications concrètes de la réforme: La_reforme_en_quelques_mots_pour_les_parents , ainsi qu’un petit glossaire pour savoir plus sur les IDD, les AP et les EPI

⇒Les IDD = 2h par semaine en vu de permettre aux élèves de s’investir dans des projets interdisciplinaires et de travailler de façon autonome individuellement ou en groupe.

  • Ils portent sur au moins 2 disciplines.
  • Ils donnent lieu à la réalisation d’une production individuelle ou collective.
  • Une dotation horaire spécifique.
  • Certains établissement utilisent ces 2h à d’autres formes d’enseignement (exemple : pour renforcer les maths et le français).

⇒Les AP

Actuellement

  • C’est une aide pour que les élèves progressent.
  • Temps en plus des heures de cours communs.
  • En classe entière ou en petit groupe.
  • Pour les élèves qui en ont besoin. Mais qui peut être découpé ainsi : 1h pour tous les élèves d’une même classe + 1 h pour ceux qui ont des besoins spécifiques.

Avec la réforme

  • Temps pris sur les heures de cours communs.
  • Pas toujours en petits groupes.
  • Pour tous les élèves d’un même niveau. L’ensemble des élèves sera regroupé en fonction de leur besoin.

⇒Les EPI permettent au professeur de réaliser une partie de son programme différemment.

  • Concernent tous les élèves des classes de 5e, 4e et 3e.
  • Leurs heures sont prélevées sur les enseignements communs.
  • Toutes les disciplines doivent contribuer aux EPI.
  • Ils sont encadrés par les programmes (forme, thème, durée).
  • Ils concernent plusieurs disciplines autour d’un même thème.
  • Chaque établissement définira pour chaque niveau (via le conseil pédagogique), quels thèmes seront travaillés et quelles matières seront impliquées.
  • Ils seront évalués et l’évaluation sera prise en compte pour l’attribution du Diplôme National du Brevet.

Les EPI s’inscrivent dans l’un des 8 thèmes de travail suivants :

  • Corps, santé, bien-être, sécurité ;
  • Culture et création artistiques ;
  • Transition écologique et développement durable ;
  • Information, communication, citoyenneté ;
  • Langues et cultures de l’Antiquité ;
  • Langues et cultures étrangères ou, le cas échéant, régionales ;
  • Monde économique et professionnel ;
  • Sciences, technologie et société.

Au moins 6 de ces thèmes seront traités par chaque élève au cours du cycle 4, à raison d’au moins 2 thèmes différents traités chaque année.

Les EPI doivent également contribuer à la mise en oeuvre des trois parcours éducatifs : le parcours citoyen, le parcours d’éducation artistique et culturelle (PEAC) et le parcours individuel d’information et de découverte du monde économique et professionnel (PIIODMEP). »

La réforme du collège…pour essayer d’y voir plus clair…

Adoptée par le Conseil supérieur de l’éducation le 10 avril 2015, la réforme du collège fcpe bois-colombesportée par la ministre de l’éducation, Najat Vallaud-Belkacem, doit être mise en œuvre pour la rentrée scolaire 2016 pour tous les collégiens.

Le texte (http://www.education.gouv.fr/cid86831/college-mieux-apprendre-pour-mieux-reussir.html)  a soulevé de nombreuses critiques, autant du côté des enseignants et des syndicats, que des politiques.

A force de critiques, il devient difficile pour nous parents de distinguer ce qui figure exactement dans cette réforme. Pour vous y aider, lisez d’abord le dico de la réforme juste pour savoir de quoi on vous parle avec des mots ou des acronymes parfois bien difficiles à déchiffrer.

Attention, cette réforme n’est pas à confondre avec la refonte des programmes, qui doit entrer en vigueur au même moment, en septembre 2016. Quand la réforme s’attaque à la forme, la refonte concerne les contenus, enseignés de la CP à la 3e. Engagée en 2013 par l’ex-ministre de l’éducation Vincent Peillon, elle a été pensée par une instance indépendante composée d’experts et de parlementaires, le conseil supérieur des programmes (CSP). Ces nouveaux programmes ont été amendés après consultation des interrogationenseignants, le 12 juin dernier.

Vous trouverez  une petite revue de presse pour vous aider dans vos réflexions…

  • Enseignement des langues anciennes

Le latin et le grec sont-ils supprimés ? Pas vraiment

Actuellement, l’enseignement du latin et du grec passe par une option facultative que les élèves peuvent choisir à la fin de la sixième

C’est le sujet qui a, en premier, créé la polémique autour de la réforme du collège, dès la fin du mois de mars. La première mouture du texte prévoyait une disparition des options latin et grec, jugées « trop élitistes » par le ministère – 20 % des collégiens apprennent le latin, 3 % le grec – au profit d’un des huit nouveaux « enseignements pratiques interdisciplinaires » (EPI) dont « Langues et cultures de l’Antiquité », destiné à tous les élèves.

A la suite des vives critiques des enseignants, un troisième volet a été ajouté à la dernière minute : la création d’un « enseignement de complément » en langues anciennes doté d’une heure en 5e et de deux heures en 4e et 3e, dépendant du volontarisme des établissements.

Le latin et le grec ne seront donc pas « supprimés », mais le nombre d’heures qui leur est consacré sera réduit. Les latinistes et hellénistes dénoncent le « saupoudrage » de ces enseignements.

  • Disparition des « classes » bilangues

L’allemand sera-t-il encore enseigné ? Oui

L’allemand ne sera pas supprimé. La réforme va, en réalité, mettre fin aux classes bilangues, qui permettent aujourd’hui à 16 % des élèves de 6e et de 5e d’apprendre deux langues vivantes, dès le début du collège. A la rentrée 2016, tous les élèves apprendront une 2e langue à partir de la 5e, au lieu de la 4e aujourd’hui.

Ce que dénoncent les syndicats d’enseignants: la diminution du temps d’enseignement en langue vivante sur les autres niveaux, voir tableau: La_reforme_en_quelques_mots_pour_les_parents

Les bilangues subsisteront pour les enfants sensibilisés à une autre langue que l’anglais au primaire .

Les détracteurs de la réforme estiment que la suppression des classes bilangues , risque d’entraîner la chute de l’apprentissage de l’allemand. Un quart des élèves apprenaient cette langue dans les années 1990, contre seulement 15 % environ aujourd’hui, assurent les collectifs de défense de son apprentissage. Selon eux, les classes bilangues ont stoppé cette désaffection, et leur suppression risque de faire chuter à nouveau le nombre d’élèves apprenant l’allemand.

  • Les programmes d’histoire

Le débat, plus récent, autour des programmes d’histoire n’a pas directement à voir avec la réforme du collège, mais avec la refonte des programmes menée simultanément par le ministère. Présenté par le CSP le 13 avril dernier, et soumis à la consultation des enseignants jusqu’au 12 juin prochain, ce projet prévoit, pour l’enseignement de l’histoire, de faire une distinction entre des thèmes obligatoires et d’autres laissés « au choix » des enseignants. La polémique, principalement politique, s’est concentrée sur les thèmes choisis par le CSP pour être « obligatoires » ou non.

  • L’autonomie accrue des établissements

Les « enseignements complémentaires » sont au cœur de la nouvelle organisation du collège. Ces modules s’ajoutent au tronc commun, qui rassemble les disciplines déjà existantes.

Ils prendront la forme soit « de temps d’accompagnement personnalisés » soit « d’enseignements interdisciplinaires ». Pour ces derniers, les élèves travailleront en petits groupes sur des thématiques transversales. Huit thèmes au choix ont été définis : « développement durable », « information, communication et citoyenneté », « langues et cultures de l’antiquité », « langues et cultures étrangères ou régionales », « monde économique et professionnel », « corps, santé, sécurité », « culture et création artistiques », « sciences et société ».

Les élèves en suivront au moins deux par an. Chaque établissement dispose d’une marge de manœuvre de 20 % de son temps d’enseignement pour se consacrer à ces modules.

Ce que dénoncent les syndicats d’enseignants:

  1. les équipes seront-elles à la manœuvre pour définir le contenu des 20 % du temps laissés à la discrétion de chaque collège ?– par exemple pour des travaux en petits groupes, des co-interventions en classe –,
  2.  le développement d’une offre éducative à géométrie variable – un collège « à plusieurs vitesses » –, plus inégalitaire encore qu’il ne l’est aujourd’hui, alors que chaque collège propose actuellement, à quelques détails près, la même organisation.
  3. l’organisation reste floue
  • L’interdisciplinarité

L’interdisciplinarité se pratique déjà dans certains collèges… mais sur le mode de l’expérimentation. Rien de généralisé ni de généralisable, estiment beaucoup de professeurs, surtout si cela doit se faire sur le mode de l’injonction. Croiser les disciplines : cette autre façon d’enseigner, symbolisée par les huit types d’EPI qui devront être proposés en 5e, 4e et 3e à raison de trois heures hebdomadaires, est vécue par nombre d’enseignants comme une remise en cause de leur liberté pédagogique.

Une remise en cause, aussi, du schéma traditionnel « un cours-une heure-une discipline ». Non pas que les enseignants soient opposés, par principe, à l’interdisciplinarité : travailler à plusieurs à partir de projets communs, la plupart y sont habitués. C’est plutôt qu’ils ne l’envisagent pas autrement que sur le mode du volontariat, sans y voir le remède à tous les maux dont souffre le collège – à commencer par l’ennui. Le SNES, syndicat majoritaire, le martèle aujourd’hui : l’interdisciplinarité a certes l’avantage de rendre les savoirs plus concrets, mais ses effets sur les performances scolaires restent à prouver.

  •  Sources:

http://www.education.gouv.fr/cid86831/college-mieux-apprendre-pour-mieux-reussir.html

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/05/13/reforme-du-college-ce-qui-est-vrai-ce-qui-est-faux_4633220_4355770.html

http://www.lemonde.fr/education/article/2015/05/18/les-principaux-points-de-discorde-de-la-reforme-du-college_4635271_1473685.html

http://www.franceinfo.fr/emission/expliquez-nous/2014-2015/expliquez-nous-la-reforme-du-college-18-05-2015-06-21

http://www.snes.edu/Reforme-du-college-28578.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s